Le groupe Printemps des Pays de la Loire à la Région réagit suite à la visite de Bruno Le Maire à Saint-Nazaire

Ce jeudi 2 mai, les ministres de l’Economie et de l’Industrie étaient en visite à Saint-Nazaire aux Chantiers de l’Atlantique afin d’annoncer notamment un contrat à hauteur de 4,5 milliards d’euros pour la construction de sous-stations pour des parcs éoliens en mer. Une bonne nouvelle pour les élus du Printemps des Pays de la Loire qui déplorent cependant le retard de la Région sur le sujet.

«C’est une bonne nouvelle pour l’emploi dans notre région et pour la filière. Mais la Région a pris un retard qu’elle doit maintenant assumer après plusieurs années à tergiverser sur un sujet d’avenir. » indique Guillaume Garot, député de la Mayenne, président du Groupe du Printemps des Pays de la Loire au Conseil régional.

« Les investissements à destination des Energies Marines Renouvelables dans le Contrat de Plan Etat-Région à travers le projet EOLE, notamment, sont à la traîne. Les entreprises régionales du secteur ont besoin de visibilité.», ajoute Eric Provost, conseiller régional de la Loire-Atlantique, membre de la commission Entreprises, développement international, numérique, croissance verte, tourisme, innovation et enseignement supérieur et recherche.

Pour Véronique Mahé, conseillère régionale de la Loire-Atlantique, également membre de la commission Entreprises, développement international, numérique, croissance verte, tourisme, innovation et enseignement supérieur et recherche, « La Région doit soutenir les acteurs de la filière en difficulté, comme c’est le cas pour General Electric à Montoir-de-Bretagne et Saint-Herblain qui a dû supprimer récemment une centaine d’emplois intérimaires et co-traitants.»

Guillaume Garot conclut : « Les Pays de la Loire comptent un fleuron industriel de poids avec les Chantiers de l’Atlantique. Mais l’efficacité économique durable demande une stratégie offensive de la Région, aujourd’hui absente, tant les enjeux de formation, d’accompagnement de nos territoires, et d’innovation sont importants pour l’avenir. Cette stratégie n’existe pas aujourd’hui. C’est pourtant sa responsabilité, pour un secteur décisif de l’économie régionale.»

( Le Printemps des Pays de la Loire est un groupe de 12 élus PS, PCF, Place Publique et société civile au Conseil régional
)

Cette publication a un commentaire

  1. DLM

    Avec cette réaction du printemps, l’hiver risque d’être douloureux.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter