Les lois anti-sociales se succèdent, passées en force à l’Assemblée Nationale ou avec le soutien de l’extrême droite. Elles contiennent toutes des aspects liberticides, souvent graves.

Le Gouvernement utilise tous les moyens pour remettre en cause les libertés publiques. Il ne cesse de cibler et de réprimer celles et ceux qui s’opposent à sa politique réactionnaire : syndicalistes, activistes pour l’environnement, migrants, défenseurs d’un cessez-le-feu à Gaza … 

La résistance commence à s’affirmer et à s’organiser, sur tous les terrains :

manifestations, juridique, etc.. Il est urgent d’en débattre pour pouvoir agir efficacement et stopper cette machine infernale.

Le CDLAP (Comité de Défense des Libertés Associatives et Publiques), constitué au printemps 2023 sur la base de la bataille contre le « Contrat d’Engagement Républicain », s’est ouvert à la défense de toutes les libertés associatives et publiques. Il entend contribuer à l’organisation de la résistance à toutes ces attaques.

Dans ce cadre, une réunion-débat est organisée par les associations et syndicats soussignés :

le Mardi 20 Février à 18 h, salle 7 de la Maison des Associations (Agora 1901).

L’analyse des lois liberticides récentes et en cours sera présentée en détails par Jean-Michel Ducomte, responsable associatif et avocat honoraire.

La discussion sera ensuite ouverte avec les participants.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter