Le groupe Ensemble, Solidaires et Écologistes du conseil municipal de Saint-Nazaire, trouve la mesure proposée « dérisoire » et propose d’autres solutions.

« Nous apprenons par l’article de Ouest-France du 21 juillet 2023, la mise en place de panneaux  sur le front de mer invitant les cyclistes à réduire leur allure sur la partie étroite (entre le skate park et le jardin des plantes), là où l’espace est le même pour les vélos et les piétons. Pour nous, aujourd’hui, afin de résoudre les conflits d’usage effectifs dans cette zone, cette mesure nous semble dérisoire.

Dans la suite de l’article, il est évoqué une solution plus forte qui consisterait à élargir la promenade par la construction d’une estacade le long de cette zone. Nous pensons que cette idée sera très onéreuse et nous devons prendre en compte le fait qu’aujourd’hui que nous ne pouvons plus, au regard des enjeux climatiques, empiéter sur l’espace maritime.

Nous pensons que dans un premier temps, il y a une solution simple, réalisable à peu de frais qui consiste à rendre le boulevard du front de mer complètement dédié aux vélos, trottinettes et autres, les dimanches et jours féries, aux moments où il y a une forte fréquentation.

En semaine la circulation actuelle pourrait être acceptable sous réserve de limiter la vitesse à 30km/h sur le boulevard et de partager celui-ci entre vélos rapides et voitures.

Cette mesure est d’autant plus à prendre que nous constatons, malgré une politique des mobilités très peu axée sur la limitation de la voiture en ville et la réalisation de très peu de pistes cyclables sécurisées, une augmentation croissante de l’utilisation du vélo, dont nous nous en réjouissons. »

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter