Dissolutions d’associations, menaces, intimidations et poursuites judiciaires de syndicats et de représentants associatifs, restrictions du droit de manifester, brutalisation du maintien de l’ordre et développement des catégories de violences policières.

Des violences physiques et symboliques se mettent en place pour réprimer les contre- pouvoirs. L’Etat et ses agents peuvent devenir hors la loi. Ces violences sont des délits et parfois des crimes pouvant être sanctionnés pénalement. La justice peut être un des outils longtemps délaissés par la société civile pour défendre les droits. C’est un changement de pratique nécessaire de la société civile face à « l’Etat hors-la-loi ». 

Afin d’échanger autour de ces thèmes, le Comité de Défense des Libertés Associatives et Publiques (CDLAP)* a décidé d’organiser une réunion-débat publique avec pour intervenant Arié ALIMI, membre du bureau national de la Ligue des Droits de l’Homme, avocat et auteur d’un ouvrage sur les violences policières intitulé « L’Etat hors la loi » qui introduira le débat. 

Nous vous convions donc à venir nombreux le : 

MARDI 17 OCTOBRE à 20h, salle 7 à Agora Maison des associations, 2 bis Avenue Albert de Mun, 44 600 St Nazaire 

Séance de dédicaces de livres d’Arié ALIMI Dès 18h30 en salle 7 

* Le CDLAP est composé des unions locales CGT, FSU, Solidaires, et des associations ATTAC, FCPE, LDH, Libre Pensée, MRAP et Comité Solidarité Palestine

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter