Depuis le 3 octobre les agents de restauration et d’entretien de Saint-Nazaire sont en grève pour obtenir la prime de pénibilité et d’insalubrité à laquelle elles n’ont pas droit, contrairement à leurs collègues municipaux de la direction de la logistique

" Les revendications qu’elles portent dans ce mouvement visent à obtenir l’équité entre les services de la Direction de la Logistique et l’égalité salariale femmes-hommes. Car une nouvelle fois la réglementation pénalise les services et métiers occupés par des femmes. 

La municipalité de Saint-Nazaire propose des réponses qui ne sont pas à la hauteur des revendications et un calendrier qui ne prend pas en compte l’urgence de la situation. 

La section locale FSU de Saint-Nazaire est navrée que les adjointes aux ressources humaines, à l’enfance et à la jeunesse et l’adjoint à l’éducation utilisent l'argument de la non augmentation des tarifs de restauration dans leur courrier d’explication des grèves aux parents. 

Ces femmes permettent le fonctionnement d’une école publique pour toutes et tous les élèves. Combattre les inégalités salariales entre les femmes et les hommes est légitime et urgent. Accéder aux revendications des personnels fragilisés en cette période d’inflation par des rémunérations trop faibles est indispensable et urgent. 

La section locale FSU de Saint-Nazaire soutient le mouvement de ces agents et invite toutes celles et ceux qui le peuvent à les rejoindre tous les jours à 11h sur le parvis de la Mairie de Saint-Nazaire."

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter