Le groupe local EELV Saint-Nazaire Agglomération se joint à l’inquiétude des habitants concernant les projets d’urbanisme de la ville.

"La majorité municipale aurait-elle oublié que tout projet sur le Petit Maroc est absolument contraint par le risque élevé de submersion marine ?

La prévention des risques naturels sur les littoraux passe pourtant et avant tout par une maîtrise de l'urbanisation et une information transparente aux habitants.

Que deviendra ce quartier historique de Saint-Nazaire lorsque les conséquences de la montée des eaux, non prises en compte dans les projets en cours, contraindront à de nouveaux travaux coûteux, voire à l'abandon des infrastructures et l'exode des habitants ?

Il est temps que la majorité municipale engage une réflexion sur un urbanisme de transition pour préparer les Nazairiennes et les Nazairiens aux changements climatiques qui nous sont inlassablement répétés par le GIEC depuis plusieurs années.

Il nous faut arrêter le béton, très émetteur de CO², et qui augmente la température de la ville.

Il nous faut créer des espaces de verdure car la végétation en ville c'est plus d'oxygène, plus de fraîcheur l'été et un rôle d'éponge qui limite les dégâts liés aux inondations. Il nous faut améliorer et favoriser les déplacements des piétons, des vélos et des bus.

Seule une vision à long-terme, prenant en compte l'avis des spécialistes des risques climatiques en association avec les habitants du bassin de vie, est de nature à garantir la sécurité et la durabilité des aménagements, dans le respect de la démocratie.   

La politique de la bétonisation à outrance, encore plus déraisonnable au Petit Maroc compte-tenu des risques avérés et connus, doit décidément cesser."

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter