Dans un article publié le 24 septembre dernier sur le site Saint-Nazaire infos, vous indiquez en titre, je cite, que je souhaiterai « laisser mourir les migrants en Méditerranée ». Ce propos est une interprétation libre et erronée de mon communiqué de presse du 17 septembre (« Le maire de Saint-Nazaire finance l’aide aux clandestins avec l’argent public »).

« Je ne reconnais pas ma pensée dans le titre de votre article, croyant dans le bien-fondé des lois internationales, lesquelles préconisent que des naufragés, une fois secourus, doivent être conduits au port le plus proche ; c'est-à-dire, dans le cas présent, bien rarement un port français. J'ai simplement indiqué dans ce communiqué mon souhait que l'argent public ne vienne pas en soutien de populations migrantes, et avancé combien la situation de ces populations est, selon moi, instrumentalisée « par des passeurs, ONG et autres promoteurs d'une immigration-invasion ».

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter