Les acteurs des assises locales du 19 mars 2022, de la solidarité avec les migrants s’adressent, dans le document ci-dessous, aux candidats à la députation de la 8è circonscription.

« Le respect des droits des étrangers constitue un marqueur essentiel du degré de protection et d’effectivité des droits et des libertés dans le pays » .Jacques Toubon défenseur des droits 


Le Samedi 19 mars 2022 à Saint-Nazaire, à l’appel de 28 organisations et structures, quelques 200 personnes venues de la région Nazairienne, Savenay et Saint-Brévin ont participé aux « ASSISES LOCALES DE LA SOLIDARITÉ AVEC LES MIGRANT.E.S. Cette initiative inédite d’organisations très diverses – depuis l’action caritative jusqu’aux regroupements militants – a permis de faire le tour des différents aspects des problèmes posés aux migrant.e.s et de dégager des axes d’action pour permettre un accueil digne, inconditionnel et respectueux des droits humains de ceux-ci.

C’est à la lumière de ces travaux que nous avons choisi de vous interpeller en tant que candidat.e.s aux élections législatives 2022.

Pour nous, « La solidarité avec les migrant.e.s est un devoir humain » « La migration est rarement un choix, mais le plus souvent une contrainte liée à des conflits, crises, persécutions, catastrophes et pour les migrant.e.s le départ de leur pays reste un déracinement subi. »… « Tout Humain doit avoir le droit d’aller vivre ailleurs. Le problème, c’est le déni de ce droit. Il faut donc accueillir dignement les migrant.e.s et construire une autre politique migratoire, pour une société solidaire » (extrait de la brochure des Assises)

Les assises du 19 mars 2022 ont montré qu’il existe une grande richesse et un dynamisme du tissu associatif en faveur des migrant.e.s. Mais la bonne volonté des bénévoles et des professionnels de l’action sociale a ses limites.

Les principaux obstacles identifiés sont

A-Les lacunes des services publics : Que faire quand le 115 (hébergement d’urgence) ne répond plus ?. Comment s’y retrouver dans le maquis des démarches internet déshumanisées. Que faire quand les services sociaux, trop souvent débordés n’arrivent pas eux-mêmes à faire face ?

Pour nous, une nouvelle politique d’accueil digne des migrants va de pair avec un politique de droit au logement pour tous, un service public de qualité pour tous, et particulièrement pour les plus démunis. Dans l’immédiat la fin des mesures d’exceptions qui sortent les migrant.e.s du droit commun (par exemple la trêve hivernale qui interdit toute expulsion dans cette période ne s’applique pas aux migrant.e.s).

B-Les lois migratoires qui réduisent comme peau de chagrin les droits des migrant.e.s : c’est la fermeture des voies légales d’immigrations qui crée le recours aux passeurs (et les drames humains qui s’en suivent). C’est la complexité et les difficultés d’accès à une carte de séjour (et leur coût) qui créent l’illégalité, la clandestinité et la précarité, Comment sortir du cercle vicieux ? 

Le conflit en Ukraine a montré qu’il était possible de répondre à l’impérieuse obligation d’accueil des populations vulnérables.

Nous demandons que cet effort d’accueil inconditionnel soit étendu à tous les migrant.e.s : régularisation du séjour avec droit au travail.

Comment vous positionnez vous par rapport à ces deux problèmes ?

Dans l’immédiat, deux urgences :

A- 17 familles de migrants de Saint-Nazaire et 2 de Savenay – en tout 78 personnes dont 48 enfants – sont menacées d’être mises à la rue dans les jours et les semaines qui viennent. En effet, ces 19 familles, déboutées du droit d’asile sont sommées de quitter leur logement CADA, y compris avec recours à la force publique, sans qu’aucune solution de relogement leur soit proposée.

Nous demandons l’arrêt des mises en demeure de quitter les logements CADA en l’absence de relogement

B-De même, des mineurs étrangers isolés, sont privés de toute protection dès qu’ils ont atteint leurs 18 ans. Ils sont empêchés de suivre leur formation ou leur travail et menacés d’être expulsés.

Nous demandons la régularisation des mineurs isolés dès qu’ils ont atteint leur majorité

Comment comptez-vous intervenir par rapport à ces deux urgences ?

 Dans l’attente de vos réponses, qui seront rendues publiques, nous vous remercions de l’attention que vous porterez à nos interpellations et d’adresser votre courrier à assises_sn_preparation@framalistes.org

Pour les acteurs des Assises
Marie Elisabeth Allaire, Philippe Dubacq, Augustin Grosdoy

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter

#Guérande #LaTurballe #Saintnazaire
Fédération Presqu’île #Environnement : les prix de d’horreur et d’honneur ont été décernés pour 2023 https://cotedamour-infos.fr/federation-presquile-environnement-les-prix-de-dhorreur-et-dhonneur-ont-ete-decernes-pour-2023/

#LeRendezvousdesEcrivains
#LaBaule prochainement : le Rendez-Vous des Ecrivains 2024 https://cotedamour-infos.fr/la-baule-prochainement-le-rendez-vous-des-ecrivains-2024/

#ProtectionEnfance
Une nouvelle pouponnière à #SaintNazaire pour l'accueil d'urgence https://saintnazaire-infos.fr/une-nouvelle-pouponniere-a-saint-nazaire-pour-laccueil-durgence/

Afficher plus