A l’initiative de Bretagne Réunie cinq associations bretonnes ont répondu favorablement pour la fête du Gwenn ha Du » à Saint-Nazaire le dimanche 25 juin dès 9h30 Place des halles.

"Bretagne Réunie appelle donc tous les Bretons et Bretonnes et sympathisants de la Bretagne réunifiée à nous rejoindre afin de montrer aux élus nazairiens qui refusent de pavoiser la mairie avec un Gwenn ha Du que celui-ci est populaire et qu’il est un symbole fort d’un Pays et d’un Peuple qui sait accueillir et affirmer la richesse des cultures plurielles.

Le Gwenn ha Du est présent partout dans le monde et il est arboré fièrement par des Bretons et Bretonnes qui souvent sont mariés à des personnes du pays qui les accueillent, démontrant ainsi une spécificité bretonne de vouloir vivre en harmonie avec le pays d’accueil.

La Bretagne est belle, prospère, solidaire et ouverte sur le monde et elle doit être réunifiée, l’État doit réunifier ce qu’il a divisé.

Le dimanche 25 JUIN nous saurons interpeler des élus qui font dans un blocage dit « républicain » là où nous, démocrates bretons, voyons plutôt un suprémacisme* cocardier incapable de s’enrichir de cultures plurielles."

Le suprémacisme est une idéologie de supériorité et de domination.


« Malgré les deux pétitions dans le cadre du droit d’interpellation citoyenne la municipalité de Saint-Nazaire a rejeté la demande de pavoiser la mairie avec le Gwenn ha Du – drapeau breton et d’apposer des plaques bilingues aux rues. Bretagne Réunie prend note de ce refus et de l’argumentaire des élus qui est du domaine idéologique. »

« La municipalité de 1977 avec Étienne Caux a voté le vœu de réunification de la Loire-Atlantique et le Gwenn ha Du a été au fronton de la mairie de 1977 à 1984 et sur les tables de réceptions. »

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter