Il y avait 1600 personnes selon les syndicats pour ce défilé du 1er mai à Saint-Nazaire.

Un peu partout en France, on ressent de la colère parmi les manifestants.

La CGT a souligné les sujets de société qui présagent d’une explosion sociale prochaine. La réforme de l’assurance-chômage, la réforme des retraites.

"Pourtant, malgré les alertes de la CGT, les décideurs politiques ne servent que les intérêts des hommes les plus riches.

Où sont les 14 000 lits promis par Emmanuel Macron ? Pourquoi continue-t-il à fermer des hôpitaux ? Qu’est-ce qu’il attend pour recruter du personnel soignant, formé, qualifié et payé. Comment exercer des missions de service public de qualité, pour protéger et faire respecter les consignes sanitaires quand les gouvernements suppriment des classes de la maternelle à l’université ?

Combien se relèveront ? Quels impacts cette gabegie aura sur les milliers d’emplois dans les petites entreprises, les sous-traitants de la métallurgie, de la chimie ou dans les secteurs de la restauration et de la culture ? Macron ne dit pas un mot en direction de ces salariés, rien sur les licenciements pour des raisons de rentabilité financière, à Saipol, chez MAN Energy Solution."

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter